Document de travail: Un essai pour tenter de récapituler des notions essentielles au programme de géographie: exemple d’organisation pour la classe de 1ES.

Proposition à compléter, à préciser:

(des sources absentes, ceci est un document personnel de préparation à l’oral du CAPES/CAER)

Notions et concepts (+ vocabulaire) 1ère  / Géographie

  Chapitre/thème Approche « scientifique » (si besoin) Définition à donner aux élèves
Thème :
Territoire

(Concept mais notion pour les élèves)

 

TOUS

 

« Projection sur un espace donné des structures spécifiques d’un groupe humain, qui incluent son appropriation, le mode de découpage et de gestion de l’espace, l’aménagement de cet espace. » (dico critique « Les mots de la géo » R.Brunet)

« Espace façonné par l’action de l’homme dans le passé et dans le présent » G.F. Dumont, La France en villes, 2012)

A aborder selon deux angles :

Territoire de vie : relève de la pratique par les habitants et acteurs (donc territoire de vie + fonctionnalités)

Territoire aménagé : territoires: de gestion et territoire administré (découpages et compétences) (Eduscol)

Hatier 2015 : « Espace organisé, aménagé et approprié par une population et ses représentants politiques ».

Territorialisation Territorialité : « Rapport individuel ou collectif à un territoire considéré comme approprié » R.Brunet

Donc utile à la cohésion mais aussi source d’hostilités (territorialisme!)

Processus qui se fonde sur des pratiques d’organisation, de gestion, d’administration, d’aménagement et d’appropriation par un groupe social de l’espace où il vit et agit.

 

Territorialité (Eduscol) : capacité à façonner une identité et à susciter un sentiment d’appartenance »

Espace De spatium : ce qui se mesure avec le pas, à rapprocher du grec chorê : idée de vide/de place = « page blanche où poser l’action humaine ».

 

Espace terrestre : surface du globe

Espace géographique : étendue terrestre utilisée et aménagée par les sociétés en vue de leur reproduction. Ensemble des lieux et de leurs relations. Il est source de représentation et objet de stratégies. Son apparence locale est le paysage.

Au sing. Désigne toute portion de l’espace terrestre défini par ses combinaisons physiques, économiques et sociales.

 

Au plur. Désigne des espaces présentant des caractères de similitude : espaces montagnards, espaces ruraux…

Milieu Se définit toujours par rapport à un lieu, une activité ou un groupe social. Le milieu n’existe pas en soi.

« le milieu géographique comprend des éléments naturels, des artefacts (équipements, réseaux d’infrastructures), des institutions et des cultures »

milieu naturel : l’ensemble des éléments de la nature présents et associés en un lieu et autour de lui forme le milieu naturel de ce lieu. ». R.Brunet

Relations qui s’établissent entre les données physiques et biogéographiques d’un lieu et le groupe social qui y habite.

Relations sociétés/milieux qui s’abordent en terme de potentialités/contraintes incluant la notion de risque.

A relier avec : gestion prospective et DD. (Eduscol)

 

« Ensemble des conditions naturelles ou sociales qui influencent la vie des individus et des communautés dans un espace donné ». Hatier 2015

« Territoires nouveaux» « apparaissent en réponse aux transformations de l’espace géographique et aux pratiques de celui –ci, par exemple les mobilités »

pays, com. De communes, com. D’agglo…, coopération transfrontalière…

Etat national Affirmé au XIXe siècle : autorité souveraine et rôle d’acteur éminent de l’aménagement des territoires. Remise en cause partielle depuis fin XXe avec UE (échelon supra national) et renforcement des régions (infra national).
Echelle Thème 1 : du local vers le régional/national voire européen

Thème 2 :

Cadre national : du nat au local à ouvrir supra nat, pour Roissy : du local au mondial = articuler les échelles

Thème 3) L’UE

Emboîtement des échelles central pour l’étude de cas

« Rapport entre une dimension dans la réalité et sa transcription sur la carte. S’exprime comme une fraction » R. Brunet

1 :200 000 = 1 cm sur la carte représente 200 000 cm sur le terrain donc 2km

 

planisphère : 1 : 20 000 000 et 1 : 100 000 000

Plan : de 1 :50 (maison) à 1 :10 000 (pour un ilôts, rues d’une ville)

 

Echelon méso pour la géographie = échelon moyen = la contrée, la région

 

Echelle de beaufort : vent, 1 à 12

Echelle de Richter : 1 à 10 (logarithmique)

Grande échelle : plan/cadastre : représente une portion de terrain réduite

Petite échelle :   planisphère : représente le vaste monde

 

Emboîtement des échelles : rendre compte des influences entrecroisées qui s’exercent entre les différents niveaux d’échelles contribuant au fonctionnement des territoires :

–        puzzle : assemblage d’unités spatiales sur un même plan (régions assemblées en Etat par exemple)

–        poupées russes : l’échelon le plus bas (local) s’emboîte dans un plus grand (régional/national) ceci jusqu’à l’UE et enfin à l’espace mondial.

Acteur  

TOUS

 

Personne physique ou morale impliquée dans la vie du territoire et susceptible d’y exercer une influence.   (Dumont, La France en ville, 2012)
Gouvernance Modalités d’organisation des acteurs territoriaux.

Gouvernement = instance politique dirigeante d’un Etat.

Aménagement « produit de l’organisation volontaire de l’organisation de l’espace » (acceptation ponctuelle) (construction d’un bâtiment ou encore réhab d’une ancienne usine)

« Ensemble de modifications foncières et/ou de constructions qui visent à adapter un morceau du territoire à une nouvelle fonction » (création zone d’activités, parc naturel par ex.)

= « mutation dans l’utilisation du sol qui induit une évolution des valeurs foncières en même temps qu’une modification des modes de production et d’occupation de l’espace ».Eduscol en accord avec doc.photo (2009)

 

« Réalisation menée par un ou des acteurs publics ou privés visant à améliorer la vie des habitants, le fonctionnement des activités économiques ou des services publics. » manuel Hatier 2015

 

ou « ensemble des actions publiques et privées destinées à développer des activités économiques et/ou de protection dans un espace. »

Politique d’aménagement Récemment « la politique d’aménagement du territoire a été redéfinie sur la base d’un triptyque : fonder la vision des territoires sur l’équilibre entre la compétitivité, la cohésion et la durabilité ». « en maniant différents instruments qui accompagnent ou stimulent le tissu économique et social, l’autorité publique veut donner à chaque territoire les moyens de concevoir et des mettre en œuvre son potentiel de développement et ce, de manière durable ».
Politique de développement territorial Volonté de l’ensemble des acteurs institutionnels et de relancer l’attractivité en mettant en place des mesures incitatives (primes), des politiques d’infrastructures, des outils de simulation de réseaux d’acteurs (universités et entreprises) et des stratégies de communication afin d’attirer des actifs et porteurs d’innovation sur le territoire.
Démarche de prospective territoriale Tous

 

« Démarches qui consistent à imaginer les avenirs possibles du territoire, en ayant par exemple à des scénarios exploratoires qui nourrissent la production de représentations partagées par des acteurs diversifiés. ..non pas ce qui VA se passer mais POURRAIT se passer ! … ainsi les travaux du SRADDT .
Lois de décentralisation et déconcentration des pouvoirs Transfert de compétences de l’Etat à des collectivités territoriales, dont les villes. (Dumont, la France en villes, 2012) Décentralisation : « processus de transfert d’une partie des pouvoirs de l’Etat au profit des collectivités territoriales comme les régions, les départements, les métropoles, les communes. » Hatier 2015

 

Action publique : de l’aménagement DU territoire à l’aménagement DES territoires –        appel à projets (pôle de compétitivité, pôles d’excellence rurale…)

–        labellisation qui s’ensuit

–        stratégies de valorisation territoriale

–        instances de concertation pouvant au nom de la démocratie participative s’adresser direct au citoyen (débats, consultations…)

Compétitivité Thème 1) Comprendre les territoires de proximité

Question 1) et

Recherche d’une performance économique des territoires soumis à la concurrence européenne et mondiale
Cohésion « Les politiques de cohésion ont pour objectif l’harmonisation économique et sociale des territoires » (échelle locale/nat/UE)
durabilité Quelles sont les compétences des différents acteurs en matière d’aménagement du territoire ?
Région Question 2) Territoire de vie, territoire aménagé Quels sont les objectifs des aménagements pour les territoires de proximité ?

 

27 régions, 22 métropolitaines, 5 ultramarines (DROM)

« Les circonscriptions d’action régionale, créées dans les 1960’s, sont devenues des établissements publics dès 1972. A la faveur des lois de décentralisation des années 1980 et de la loi constitutionnelle de 2003 relative à l’organisation décentralisée de la République, ce sont des collectivités territoriales de plein exercice dotées de compétences variées : aménagement du territoire, développement économique, formation professionnelle et lycées etc. » (Eduscol)

Hatier 2015 : « Correspond en France à l’unité administrative immédiatement inférieure à l’Etat. Elle regroupe le plus souvent plusieurs départements. »

Réforme territoriale 13 nouvelles régions Redéfinit le périmètre des compétences des régions françaises : leur donner plus de poids en Europe, plus d’autonomie et de compétitivité dans le cadre de la mondialisation.

+ de compétences en matière d’aménagement du territoire :

– transport, enseignement, culture, identité.

Réseaux Réseaux de communication
Instances Cf. liste des sigles en bas !!
Conflit d’usage
Zone à défendre (ZAD) « Notion inventée par les opposants à de grands projets d’aménagement en reprenant le sigle ZAD qui signifie initialement Zone à aménagement différé ».
NUTS Nomenclature des unités territoriales statistiques (272 régions en Europe NUTS2) Correspond aux régions françaises et à la plupart des découpages de même échelle dans les autres pays de l’UE.
FSE Fonds structurels européens : permettent d’aider les régions de l’UE moins bien dotées = politique de convergence.
Agenda 21 Document fixant un projet de territoire sur la base d’une gestion durable.
Collectivité territoriale « périmètres institutionnels (communes, interco, départements, régions) sur lesquels s’appuie la décentralisation. » Hatier 2015
décentralisation Cf.plus haut
Aménager Thème 2) Aménager et développer le territoire français

Q.1) Valoriser et ménager les milieux (4-5 h)

 

 

 

(ultramarin compris, bien pour étude de cas par rapport aspects liés aux risques)

 

Ø  Croquis

Action de mise en valeur, de gestion et d’appropriation
Milieux Cf. plus haut
Ressources « Richesses éventuelles offertes par un milieu et exploitables à un coût acceptable. » (Hatier)
Valoriser Comment valoriser les milieux en France tout en les protégeant ? Angle des ressources : potentialités du territoire mais aussi assurer la compétitivité du territoire (cf.plus haut)
ménager Angle de la protection : Gestion au regard des enjeux économiques, sociaux et environnementaux appréciés entre différents acteurs. Préserver ressources, équité sociale et qualité environnementale.
Risques + La vulnérabilité exprime le niveau d’effet prévisible de ce phénomène sur des enjeux (l’homme et ses activités) (géoconfluences) Angle des contraintes pour ce thème.

Le risque : probabilité d’occurrence de dommage compte tenu des interactions entre facteurs d’endommagement (aléas) et facteurs de vulnérabilité (peuplement, répartition des biens)

Risques majeurs
Aléa L’aléa est un phénomène (naturel, technologique) plus ou moins probable sur un espace donné. (géoconfluences) Probabilité d’un événement modifiant un système naturel ou technologique et présentant un danger potentiel pour les hommes et l’environnement.
Inégalités socio-spatiales Différences de niveau de vie et de richesse des habitants d’un même ensemble géographique.
Aborder : Potentialité/contrainte « Si le terme de potentialités (tout comme celui de contraintes) a un caractère relatif, toujours référé à une société et une époque données, il résulte de la confrontation des données physiques du territoire (climats, reliefs, sols …) avec les attentes ou les besoins des populations et les aménagements réalisés pour les satisfaire.
Potentialités On peut mettre en évidence des potentialités dans les domaines agricole, industriel, touristique, des transports… »  Eduscol

« Caractères d’un milieu qui peuvent être valorisés ou on en fonction de la société et des facteurs techniques » (Hatier)

contraintes Aspect relatif dans le temps et dans l’espace Ces contraintes sont de natures variées : elles intègrent la thématique des risques majeurs (cyclones tropicaux, éruptions volcaniques, mouvements de terrain, inondations, incendies…). Ces contraintes sont prises en compte et font l’objet d’une gestion plus ou moins anticipée : aménagements, stratégies à moyen ou long terme, plans de prévention des risques (PPR) …
Polder (sens mise en valeur potentialité : ex côtes à marais comme Mont-St-Michel) Terrain conquis sur la mer ou sur des zones humides.
Biodiversité Contraction de biologique et diversité Désigne la diversité des êtres vivants et des écosystèmes.
Parc naturel régional Angle de la valorisation : Protection et développement économique et social dans le cadre d’une structure intercommunale.
Parc national Angle de la valorisation : Concilier protection des milieux et développement économique dans l’aire optimale d’adhésion.
Aire optimale d’adhésion Zone périphérique d’un parc national. Elle fait partie du parc en raison de sa continuité géographique et d’une solidarité écologique avec le cœur. Le développement économique y est possible.
Conservatoire du littoral Organisme institutionnel, crée en 1975, qui a pour but d’acquérir des terrains situés sur le littoral afin d’éviter leur urbanisation ou leur artificialisation.
Natura 2000 Réseau européen qui est l’application de la « directive Habitats » 1992 et de la « directive Oiseaux » 1979. Son but est le maintien ds habitats naturels et des espèces d’intérêt communautaire.
Convention de Ramsar (ONU) Label international qui valorise les actions de gestion durable des zones humides d’importance internationale (ex. Camargue)
Réserve naturelle Certaines réserves sont nationales (RNN), régionales (RNR) ou

Départementales (RND).

Site où la conservation de la faune, de la flore, du sol, des eaux, des gisements des minéraux présente une importance particulière.
Gestion intégrée Gestion associant protection et usages économiques dans le cadre d’un développement durable.
Dynamique spatiale Thème 2)

Question 2) La France en villes (6-7 h)

 

Pas d’étude de cas

 

Ø  Croquis :

-distribution et dynamique de la population

– organisation urbaine et dynamisme inégal des villes

 

Ø  Schémas :

–  processus d’urbanisation

–  processus de métropolisation

–  différentiation des espaces de la ville et aménagements urbains pour réduire les contrastes socio-spatiaux

Comment se manifestent les évolutions dues à l’influence urbaine sur la quasi-totalité du territoire national ? Comment réduire les fractures socio-spatiales dans les villes ?
urbanisation « Processus de concentration des hommes et des activités dans les villes » (Hatier 2015)
Aire urbaine Ensemble de communes, d’un seul tenant et sans enclave, constitué par un pôle urbain et par les communes ou unités urbaines périphériques dont au moins 40% de la population résidente ayant un emploi travaillent dans le pôle ou dans des communes polarisées par celui-ci. (Dumont) Ensemble formé par un pôle urbain et sa couronne périurbaine.
Pôle urbain Unité urbaine comptant au moins 5000 emplois et formant en conséquence le territoire central d’une aire urbaine.
périurbain
Etalement urbain
Périurbanisation « processus conduisant au peuplement des territoires en continuité de bâti avec le centre des villes » (Dumont) Urbanisation diffuse au-delà des banlieues ou de la périphérie d’une ville, guidée par les axes de transport. Hatier
Banlieue « Territoire urbanisé en continuité d’une commune urbaine se trouvant en conséquence en situation de commune-centre » (Dumont) Périphérie de la ville en continuité des zones centrales. (Hatier)
mobilités Pour les géographes, la mobilité se décline: mobilité sociale, mobilité professionnelle, mobilité de travail, s’inscrivant ainsi clairement dans le champ de la géographie sociale.
Migrations pendulaires
agglomération La réalité est plus complexe. L’apparition du terme d’agglomération traduit les transformations consécutives à l’urbanisation généralisée, liées aux évolutions des moyens de transport, des centres commerciaux et autres zones d’activités en périphérie des villes-centres. L’étalement suburbain donne naissance à des formes urbaines diversifiées. D’une manière simplifiée, une agglomération désigne un ensemble urbanisé en continuité, comprenant la ville-mère et sa banlieue.
ville Territoire où la concentration d’une population engendre un certain poids démographique, une densité relativement élevée de population, et qui exerce des fonctions engendrant une zone d’influence plus ou moins étendue. (Dumont)

 

 

 

 

(Ville moyenne : unité urbaine comprenant entre 20 000 et 200 000 habitants, mais poss. – de 20 000 si zone d’influence seulement sur un département ou une partie d’un département.)

Ville nouvelle Ville créée dans les années 60 avec un statut spécifique, soit 5 en région IDF et 4 dans les autres régions.
ZUS Zone urbaine sensible : territoire caractérisé par la présence de grands ensembles ou d’habitat dégradé et par un déséquilibre accentué entre l’habitat et l’emploi. (Dumont 2012)
ZFU Zone franche urbaine : ZUS confrontée à des difficultés comptant + de 10 000 habitants, quartiers les plus en difficultés au sein des ZRU, zone de redynamisation urbaine (ZUS en diff spécifiques)
métropole Etymologiquement « ville mère », grande ville de taille significative dotée d’équipements et commandant une zone d’influence étendue. (Dumont) « Ville d’un certain seuil démographique disposant de fonctions stratégiques » (Hatier)
métropolisation Exercice de forces centripètes conduisant à la concentration des activités et des hommes dans les métropoles. (Dumont) «  concentration croissante de la population, de la richesse et des fonctions de commandement dans les agglomérations ; le processus concerne les villes à toutes les échelles, mais à des degrés différents selon leur taille. Elle constitue un facteur majeur de renforcement des polarités urbaines et des inégalités territoriales. » Eduscol

« Processus de concentration des fonctions stratégiques dans les grandes villes » (Hatier)

Réseau urbain Organisation des relations de dépendances, de complémentarité ou concurrence entre les unités urbaines d’un territoire.
Centralité périphérique (La localisation d’activités technopolitaines leur permet à des centralités périphériques de s’affirmer autour des métropoles et donc de renforcer la métropolisation.) Pôle secondaire d’activités métropolitaines et de peuplement d’une aire urbaine.
Fracture urbaine « Le programme limite l’étude des aménagements à ceux qui ont pour finalité de « réduire les fractures sociales et spatiales ». L’analyse des « politiques de la ville » : ex. de projets urbains qui peuvent se situer au niveau d’une intercom. : réhabilitation ou rénovation, développement de la mixité sociale, générationnelle et fonctionnelle, revitalisation économique, amélioration des transports » Eduscol
gentrification Terme issu de la langue anglaise désignant la réoccupation de quartiers centraux des villes par des catégories socio-professionnelles relativement aisées après la réhabilitation urbaine d’un quartier souvent doté d’un cachet historique ou d’une rénovation urbaine. (Dumont) « processus de retour des populations aisées dans les quartiers centraux des villes après la réhabilitaion de l’habitat » Hatier
paupérisation Processus d’appauvrissement des populations et par extension des lieux.
Accroissement naturel Taux : idem + rapporté à l’effectif moyen de la population du territoire considéré Différence entre le nombre de naissance et le nombre de décès enregistrés au cours d’une période.
Solde migratoire Différence entre le nombre d’immigrants et d’émigrants.
Politique de la ville « politique née dans les années 1970 ayant pour objectif, par des lois et des dispositifs, le développement d’interventions visant les quartiers les plus en difficulté. Ne concerne ni toutes les villes, ni toute la ville. » (Dumont) Cf.plus haut
attractivité Capacité à attirer dans une direction, vers un lieu ou vers une aire, l’attractivité est centripète et cumulative. Elle est à la source des concentrations, des polarisations et de divers phénomènes intéressant le géographe : la métropolisation, les migrations par exemple.
Espace rural (typologie) Zones rurales touchées par la périurbanisation

Zones rurales dévolues à l’agriculture intégrée au marché mondial

Espaces ruraux défavorisés (notion d’enclavement)

Zone de revitalisation rurale (ZRR) Aides aux territoires ruraux en difficulté
Friche industrielle Espace abandonné par l’industrie.
Reconversion Processus de transformation d’un espace en crise pour y développer de nouvelles activités.
PLU Principal document d’urbanisme de planification de l’urbanisme au niveau communal ou intercommunal mis en place depuis 2000. Fixe les règles d’occupation et d’utilisation des sols et les grandes orientations relatives au développement de la ville.
technopole Ville où s’est mise en place une organisation visant à renforcer la synergie technologique (Dumont, La France en Ville, 2012)
Mondialisation Thème 2)

Question 3) Dynamiques des espaces productifs dans la mondialisation

6/7 h

 

Etude de cas : un territoire de l’innovation

 

Espaces de production agricole = allégée

Inovallée (Meylan), Sophia-Antipolis, cité scientifique Paris-Sud (Paris Saclay)

 

Schéma EDC:

–        situation du territoire étudié par rapport aux réseaux de transports ou aux métropoles proches

–        site d’un technopôle présentant les acteurs qui y sont implantés

 

Schéma MEP :

–        implantations françaises d’une MNN

–        Accessibilité d’une zone touristique

 

Comment la mondialisation modifie-t-elle la géographie des espaces productifs français ?

« Mise en relation des différentes parties du monde sous l’effet de l’accélération des échanges. De nombreux phénomènes (économiques, culturels et sociaux…) touchent désormais la planète entière .» Hatier 2015
Espace productif Espace aménagé et mis en valeur pour une activité économique
Compétitivité Capacité d’une entité économique (entreprise, secteur d’activité, territoire…) à fournir et vendre durablement des biens en situation de concurrence.
Système productif Organisation économique de la production, qui permet d’envisager l’ensemble des interrelations entre les différentes filières et branches d’activité qui participent directement ou indirectement à la production.
NDIT Nouvelle division internationale du travail : nouveau partage à l’échelle mondiale caractérisée notamment par le redéploiement des industries à faible valeur ajoutée dans les pays émergents.
Stratégie de localisation Prendre en compte l’évolution des facteurs de localisation des activités = les aménités

Aménités : Atouts et/ou agréments d’un lieu. Ils peuvent être paysagers, climatiques, culturels et/ou fonctionnels.

Innovation Mise en œuvre d’un produit, d’un procédé ou d’une organisation nouveaux.
Capacité d’innovation « Capacité à concevoir des produits nouveaux, élément clé de la croissance éco d’un pays. En raison de coûts de production relativement élevés, la compétitivité internationale de l’économie française repose davantage sur des tâches de conception, d’organisation de la P et de valorisation de nx produits plutôt que sur la fabrication de biens manufacturés de C courante ».
Technopôle Zone d’activités où les entreprises oeuvrent dans l’économie de la connaissance et usent de leur proximité pour réaliser des synergies, par exemple en transfert de technologie. (G.F. Dumont, La France en ville, SEDES, 2012) Territoire de l’innovation : effets de synergie recherchés par l’implantation volontaire dans un même lieu d’entreprises de haute technologie, de pôles de recherches publics et d’établissements d’enseignement supérieur (Eduscol)

« Espace productif spécialisé dans les hautes technologies associant l’industrie de pointe et de recherche » Hatier.

« Parc d’activités spécialisé dans les hautes technologies »

Cluster Groupe d’entreprises innovantes.

Ex : Paris Saclay, 4e rang clusters mondiaux, EADS/Siemens (1er= Silicon Valley : Apple/Google)

IDE Investissements directs à l’étranger : investissements qu’une entreprise qu’un pays effectue dans un autre pays (ouverture de filiales ou participation au capital).
Pôle de compétitivité Exemple : Alsace Bio Valley, pôle de compétitivité en 2005, titre de cluster des sciences de la vie et des technologies médicales depuis 2010. Pôle d’innovation encouragé par l’Etat. Labellisés depuis 2005, ils constituent des territoires de l’innovation dynamiques. Regroupement d’entreprises.
Pôle d’excellence rurale Accent sur notions de réseau d’entreprises et de savoirs-faire locaux.

 

Label attribuer par l’Etat à des projets destinés à dynamisés et à renforcer les territoires ruraux en difficulté.

  Thème 2)

Question 4) Mobilités, flux et réseaux de communication dans la mondialisation

 

Ø  EDC : Roissy

Ø  Croquis : organisation des réseaux de transport en France et leurs connections avec l’Europe et le monde

Dans de mobilités accrues et diversifiées en France, comment les réseaux et les flux structurent-ils le territoire à toutes les échelles géographiques ?
Mobilités Déplacements physiques effectués par des personnes.
Flux Masse de personnes, de biens, d’informations en circulation entre des lieux différents.
Réseaux Trames plus ou moins denses et hiérarchisées (maillage), dessinées par des voies de communication et les lignes de télécommunications.
Mondialisation Cf. plus haut
Nœuds Captent et redistribuent les flux
Plate-frome multimodale Les plates-formes sont des zones réservées à des activités de transport et/ou de logistique. Il en existe différents types : monomodale, intermodale, multimodale ou liées à une activité : fret, passager, etc. (géoconfluences)
Hub Plaque tournante d’une compagnie aérienne qui concentre sur un aéroport l’essentiel de ses vols et correspondances. Par extension c’est un nœud de réseau transport. (Hatier)
Accessibilité Caractérise la qualité de la desserte d’un lieu par les réseaux de communication.
Désenclavement Action de relier un lieu isolé (enclavé) par l’intemédiaire de voies de circulation.
Intermodalité Combinaison de plusieurs modes de transport.
Multimodalité Combinaison de plusieurs modes de transport au cours d’un même déplacement ou transport.
Espace-coût Terme qui met en rapport la distance parcourue et le coût du trajet
Espace-temps Terme qui met en rapport la distance parcourue et la durée du déplacement
Corridor Axe qui concentre les voies de communication les plus diversifiées, les plus nombreuses et les plus efficaces, et parcouru par les flux les plus intenses.
Fret Transport de marchandises
Ferroutage Transport de marchandises associant le rail et la route dans un même transport.
Rupture de charge Interruption du déplacement des personnes ou des marchandises pour changer de véhicule ou de mode de transport pour poursuivre le trajet.
FTN/FMN « FTN : entreprise présente dans au moins 5 pays »
Dorsale européenne Région européenne la plus dense en population comme en activités et la plus créatrice de richesses. S’étend du cœur londonien de l’Angleterre jusqu’en Lombardie en passant par trois pays du Benelux, l’Allemagne rhénane et bavaroise, ainsi que la Suisse.
Thème 3) L’UE : Dynamiques de développement des territoires

 

Quels sont les principes et les politiques qui structurent cette construction territoriale inédite ?

Europe/Europes Question 1) De l’espace européen aux territoires de l’UE

5/6 h

A

pas d’étude de cas

2 entrées :

–   UE : frontières et limites ; Une union à géométrie variable

–   Disparités et inégalités socio-spatiales : l’action de l’UE sur les territoires

 

Ø  Croquis : les disparités et inégalités socio-spatiales dans l’UE (ou schéma)

Polysémie du terme

Europe : L’unité du continent repose essentiellement sur « l’identité européenne ». des éléments largement produits par une histoire commune, mais des éléments (christianisme) ne font pas consensus. Notion de gradient d’européanité.

« Europes » : mosaïque d’Etats de + en + nombreux, de langues et de cultures

Europe : non comme une partie du monde délimitée a priori et une fois pour toutes, mais comme un espace approprié par une société, dont la définition et les limites évoluent au gré des représentations que s’en font ses habitants.

 

Frontière Notion renouvelée : contrôle sur des lieux qui ne sont plus des frontières nationales.

« Ligne conventionnelle séparant deux Etats. Elle correspond à la limite de l’exercice de la souveraineté nationale, des pouvoirs d’un Etat » (Hatier)

 

Limite : ce qui permet de circonscrire un ensemble spatial donné : une région, une construction politique…

Espace frontalier Région dont l’organisation et les activités sont définies par le fonctionnement de la frontière.

 

GECT : groupement euro de coop. Territoriale : (2006) statut qui permet à des collectivités frontalières de partager des compétences pour réaliser des projets (46 GECT en 2014 pour l’UE).

Eurorégion Espace frontalier dans lequel est promue la coopération entre les collectivités territoriales situées de part et d’autre de la frontière.
Elargissement Accueil de nouveaux membres dans l’UE
Communautaire Adjectif qui désigne ce qui relève de l’UE
Approfondissement Processus d’unification et d’harmonisation politique et juridique.
Intégration régionale Processus d’harmonisation économique, politique et territoriale réunissant plusieurs Etats. Elle nécessite le rapprochement des législations, le développement des échanges et des réseaux de transport.
Espace schengen Esapce caractérisé par la libre circulation des personnes entre Etats signataires de la Convention Schengen (1995, 22 Etats membres, 4 associés non UE) et par des contrôles renforcés à leurs frontières extérieures.
Zone euro Pas R.U, Danemark et Suède. Zone monétaire regroupant les pays de l’UE qui ont adopté l’euro (Maastricht, 1992).
Disparités Différences qui réduisent l’harmonie d’un ensemble.
Ville mondiale Métropole dont le rayonnement économique, politique et culturel s’étend à l’échelle de la planète (Hatier)
Politique structurelle Politique de cohésion et de convergence : réduction des inégalités depuis 1975. Outils : aides financières : FEDER (fonds européens de développement économique régional) + FSE (fonds social européen) + subventions nationales
Etats de l’UE concernés Question 2) Les territoires ultramarins de l’UE et leur développement

5/6 h

 

EDC : Mayotte par ex. un DROM demandant le statut de RUP 

Les relations des territoires ultramarins avec l’UE et leur aire régionale peuvent-elles constituer des leviers de développement ? Danemark, Espagne, France, Pays-Bas, Portugal et Royaume-Uni.
RUP Les RUP françaises sont des territoires lointains issus de son ancien empire colonial. Elles bénéficient des aides structurelles de l’UE.

 

La France d’outre-mer désigne l’ensemble des possessions ultramarines dépendantes de la République française : DROM et autres coll.terr.

Régions ultrapériphériques :

Açores, Madère (Portugal), Canaries (Espagne), Réunion, Guadeloupe, Martinique, Guyane, Saint- Martin, Saint – Barthélemy (France). Elles font partie intégrante du territoire de l’Union européenne et bénéficient des moyens et des aides de natures diverses de la part de l’UE : Fonds social européen (FSE), FEDER, programme Interreg…

 

PTOM ne font pas partie intégrante du territoire de l’Union européenne, mais leurs habitants sont des citoyens européens.

Les PTOM : statut d’association avec l’UE, reçoivent des aides du Fonds européen de développement (FED), instrument principal de l’aide communautaire à la coopération et au développement + aide de la Banque européenne d’investissement (BEI) et participent à certains programmes communautaires (éducation, environnement, santé, transports…)

Pays et territoires d’outre-mer :

une vingtaine de territoires qui relèvent de quatre Etats :

–        France (Polynésie française, Saint-Pierre et Miquelon, Nouvelle Calédonie, Wallis et Futuna, Terres antarctiques et australes françaises…);

–        Royaume – Uni (Anguilla, Montserrat, Falkland, Bermudes, Pitcairn, Caïman, Sainte-Hélène…) ;

–        Danemark (Groenland) ;

–        Pays-Bas (Aruba, Antilles néerlandaises).

 

Insularité Caractéristiques propres aux îles, relatives à leur isolement.
Discontinuité géographique Rupture géographique liée à la distance, à l’insularité.
Enclavement A lier avec « éloignement, fragilité et dépendances » Caractérise un lieu difficile d’accès – du fait de l’éloignement et/ou du temps de parcours-, mal ou peu desservi.
Intégration régionale Processus d’harmonisation économique, politique et territoriale réunissant plusieurs Etats. Elle nécessite le rapprochement des législations, le développement des échanges et des réseaux.
Aire régionale Espace dont les composantes ont en commun des spécificités liées à leur proximité géographique et qui développent des relations entre elles.
POSEI Programme d’options spécifiques à l’éloignement et à l’insularité. (fonds de financement européens)
Archipel Groupe d’îles relativement proches les unes des autres.
interface Zone de contact entre deux espaces
endogène Caractérise ce qui est produit localement
ZEE Zone économique exclusive : bande de 200 milles marins (370 km) à partir des côtes. Le pays qui la possède dispose de droits pour l’exploitation des ressources (pêche, minerais, hydrocarbures).
Métropole Etat auquel appartient le territoire ultramarin.
Ancrage régional Participation aux relations de tout types (économiques, culturelles, humaines) développées par les différentes parties d’un ensemble régional.
IDH Indice de Développement Humain : indicateur composite intégrant, sur une échelle allant de 0 à 1, le PIB/H, l’espérance de vie et le pourcentage d’adultes analphabètes.
Thème 4) France et Europe dans le monde
  Question 1) L’UE dans la mondialisation

5/6 heures

·       En quoi l’UE est-elle un centre d’impulsion de la mondialisation ?

 

·       Qu’est-ce qui fait de la Northern Range une façade maritime mondiale ?

(pas d’EDC mais construction croquis de son organisation spatiale en relation avec l’arrière-pays ou schéma de l’orga spatiale d’un port d’estuaire)

 

N.B : allègement : pas étude sur la Med.

Quels sont les formes, les facteurs, les limites de l’intégration de l’UE à la mondialisation ?
Façade maritime Ensemble de ports puissants formant une région portuaire
Interface Cf.
Mondialisation Cf
OMC Organisation mondiale du commerce : organisation internationale qui promeut l’abaissement des barrières douanières, donc le libre échange.
Zone de libre-échange Espace dans lequel les flux commerciaux ne sont pas entravés par des barrières douanières.
Communautaire Cf
IDE Cf
Foreland Espace desservi par les lignes maritimes au départ ou à destination d’un port. Il réunit les partenaires commerciaux du port.
Hinterland Espace desservi par un port maritime par lequel transite l’essentiel des importations et exportations de cet espace.
Logistique Activité de traitement de la marchandise amenée par conteneur : étiquetage, mise aux normes, conditionnement, mise en lots et organisation du transport jusqu’à la destination finale. Cette activité s’effectue dans de vastes entrepôts.
Intégration Participation, articulation à un ensemble plus vaste. Processus d’harmonisation des législations qui favorise les échanges.
Fonctions métropolitaines Fonctions décisionnelles et d’innovation dans les domaines économiques, politiques et culturels. Elles sont concentrées dans les plus grandes villes et sont représentatives de leur pouvoir de commandement
Ville mondiale Cf
Cosmopolite Composé des personnes originaires de pays divers.
Pôle Lieu de convergence des flux qui rayonne sur un espace.
  Question 2) La France dans la mondialisation Dans quelle mesure et sous quelles formes la France prend-elle une part active à la mondialisation ?
Mondialisation 5 heures

 

·       Quelle présence de la France dans le monde ?

·       En quoi Paris est-elle une ville mondiale ?

Réalisation différents schémas

(pas d’EDC mais exemples spécifiques)

 

N.B : allègement : pas tourisme

Approche : attractivité, rayonnement de la France Cf
Ville mondiale Paris (angle Grand-Paris, lien AMM) Cf
Francophonie Organisation regroupant les pays où le français est parlé.
IDE + FTN Placements de capitaux effectués par des entreprises à l’étranger + cf
Pays émergent (faiblesse de la France dans les pays émergents) Etat en développement connaissant une croissance économique et un développement humain assez élevés.
Archipel métropolitain mondial Ensemble des grandes métropoles qui jouent un rôle moteur dans la mondialisation de l’économie et sont reliées entre elles par des réseaux et des flux, matériels et immatériels.
Polycentralité Existence de plusieurs centres dans une ville ou une agglomération.
Gouvernance Gestion dune entreprise, d’une collectivité territoriale, d’un Etat.
Métropolisation Processus de concentration des fonctions stratégiques dans les grandes villes.
Soft power L’influence par la langue et la culture
Tourisme Déplacements supérieurs à une durée de 24heures avec changement de résidence.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s